Porno amateur

Tourner son premier film amateur porno

Tourner son premier film porno nécessite des préparations au préalable, car d'une part, on veut à tout prix réussir le film et d'autre part, avoir le maximum de plaisir dans le tournage.

Un début pas très convaincant !

Ce qui est difficile c'est le caméraman qui exige tel ou tel acte sur telles ou telles positions. Les scènes sont souvent coupées, et le mec est à redémarrer à chaque fois. Manque de préparation psychologique, mais aussi physique. Toutefois, on a exigé de tourner plusieurs séances sans les couper qu'au montage, et c'est à partir de là que la vraie expérience commençait.

Plus de plaisir qu'on y croit !

Plusieurs personnes, notamment des femmes se plaignent ne trouver aucun plaisir en tournant du porno, et ce, même les actrices réputées. Mon cas est différent, car je prenais mon pied, tout en taquinant la caméra. De plus, le tournage me permet de me montrer sur plusieurs angles, dans toutes les positions possibles, que le mec semble inactif, tant que je prends les choses trop au sérieux.

Un épanouissement maximal

Tourner mon premier film m'a permis de m'épanouir sexuellement. Ma libido était à son apogée et ne cesse d'accroitre, et que j'ai hâte de revivre cette expérience. Je suis devenu insatiable sexuellement, voire même nymphomane dès que je regarde mon premier film. Ce qui est incroyable, c'est que je me sens plus salope dans le tournage et accepte facilement les choses que d'habitude je ne fais pas. Ainsi, les doubles pénétrations, la sodomie, le fist fucking m'avaient attirée tout en me donnant du plaisir.

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Amateur"

  1. 15 Mars 2015j'aime que le porno amateur car plus nature228 hits